Professionnels en Déplacement

 

 

Différentes raisons amènent les résidents canadiens à déménager aux États-Unis. Les objectifs et stratégies financières de nos clients transfrontaliers doivent donc être adaptés à la situation particulière de chaque individu.
 
MARIAGE ENTRE CANADADIEN ET AMÉRICAIN
 Après avoir rencontré un partenaire américain, plusieurs de nos clients canadiens désirent quitter pour les États-Unis afin de s’y marier. Dans de nombreux cas, il advient que ces futurs époux américains demeurent dans un État où les températures sont chaudes tout au long de l’année, tel la Floride, la Californie ou l’Arizona. En plus du côté attrayant d’une vie sans les hivers arides du Québec,   un déménagement aux États-Unis peut sembler être pour plusieurs un choix de vie logique en raison des allégements fiscaux ainsi que d’une myriade d’opportunités d’emploi.
Peu importe la raison initiale motivant le déménagement, un citoyen canadien qui planifie déménager aux États-Unis après avoir épousé un citoyen américain a, la plupart du temps, les mêmes préoccupations. La question du processus d’immigration est d’abord soulevée, viendra ensuite les étapes à suivre pour assurer l’obtention de la citoyenneté, également l’importance capitale de pouvoir bénéficier d’une couverture adéquate des soins de santé en plus de divers produits d’assurances, ou alors de quelle façon le paiement de la sécurité sociale sera affecté ainsi que l’impact sur le régime enregistré d’épargne retraite (REER) et les actifs canadiens, tels maison et chalet. Finalement, ils devront se familiariser avec les éventuelles exigences de production de déclarations de revenus transfrontaliers. Il ressort de tous ces éléments que le fait de prendre la décision de déménager aux États-Unis nécessite immanquablement une planification rigoureuse des taxes, des successions, des retraites, des investissements et de l’immigration avant le départ. Chaque canadien qui déménage aux États-Unis après avoir épousé un Américain se doit également de connaître le système de soins de santé américain, ainsi que les éventuelles exigences en matière de production de déclarations de revenus transfrontaliers.

«SNOWBIRD» DÉSIRANT PASSER PLUS DE TEMPS AUX USA
La plupart des « snowbirds » quittent la neige et le froid pour le chaud soleil du sud, migrant ainsi principalement, vers les États, tels la Floride, l’Arizona ou la Californie et ce, pour une période variant de deux semaines à six mois par année.  Il est habituel pour un « snowbird » de partir pour le sud chaque année pour une courte période de temps.  Au fil du temps, ils en viennent à vouloir maximiser le nombre de jours passés aux États-Unis et considèrent réévaluer la période de séjour permise.
Éventuellement, de nombreux « snowbirds » voudront passer huit et même jusqu’à onze mois aux États-Unis dans le but de développer leurs relations avec la communauté établie dans le sud, ou alors pour parfaire leur habileté au golf ou simplement profiter du beau temps.
Ce désir de s’évader des mois d’hivers québécois évolue très souvent vers la décision de  résider huit mois par an aux États-Unis, voire même onze mois par année – En raison de l’immigration et des règles fiscales, la durée du séjour aux États-Unis des canadiens pourrait malheureusement devenir un défi. Il est important de noter que les canadiens se doivent de bien calculer le nombre de jours passés aux États-Unis afin de ne pas dépasser la limite permise. Les calculs peuvent s’avérer compliqués (toutefois notre calculateur de présence peut aider) et certains «snowbirds » se sentent limités car ils ne peuvent vivre la vie qu’ils ont désirée.
Cette frustration peut mener nos clients « snowbirds » à se demander s’il ne serait pas plus simple de déménager aux États-Unis sous une base plus permanente, évitant ainsi les pénalités dues à l’immigration et à l’impôt qui viennent avec un séjour prolongé offert aux canadiens.

DÉMARRER UNE ENTREPRISE AUX ÉTATS-UNIS
Des opportunités d’affaires regorgent aux États-Unis et il est de ce fait connu que les taux d’imposition des individus et des corporations y sont généralement plus bas que ceux du Canada. Par le fait même, plusieurs canadiens décident de déménager dans le sud de la frontière afin de capitaliser sur des situations intéressantes.
Généralement, trouver une voie d’immigration appropriée pour les États-Unis demeure pour le déménagement outre frontière des canadiens, la principale préoccupation.  Heureusement, les canadiens désirant déménager aux États-Unis afin de démarrer une entreprise peuvent bénéficier d’un visa d’investisseurs spécifique aux étrangers désirant s’établir ou investir dans les entreprises américaines. Cependant, il  s’avère pertinent de vérifier si votre épouse et vos enfants peuvent vivre et travailler aux États-Unis sous ces visas.
En plus des questions entourant le processus d’immigration, les canadiens déménageant aux États-Unis dans l’optique de constituer une compagnie se questionnent notamment sur les moyens d’obtenir une couverture adéquate au niveau du système de santé, à savoir comment leurs paiements de sécurité sociale seront affectés en quittant le Canada et quoi faire avec leur REER et leurs actifs canadiens, tels maison et chalet.

LES SOINS DE SANTÉ ???
Prendre la décision de déménager aux États-Unis nécessite sans contredit une planification prudente des impôts, des successions, des retraites, des investissements et de l’immigration et ce, avant même le déménagement. Les « snowbirds » qui passeront la majeure partie de l’année aux États-Unis doivent impérativement souscrire une assurance maladie adéquate en plus d’autres produits d’assurance et doivent également  se familiariser avec les éventuelles exigences en matière de production de déclaration de revenus transfrontaliers.

Veuillez noter que les sujets abordés ci-dessous nécessitent une analyse détaillée et complète avant que des recommandations spécifiques ne puissent être formulées à un client individuel, l’objectif étant de créer un plan financier transfrontalier avant le départ pour les États-Unis. L’élaboration d’un plan financier transfrontalier au préalable s’avère primordiale et ne devrait pas être négligée.

 

CONTACTEZ-NOUS

RÉSERVER UNE CONSULTATION

    Comment Avez-Vous Entendu Parler de Nous?:


    Abonnez-vous aux newsletters du groupe Altro, qui comprennent des mises à jour sur les entreprises, des actualités et des blogs internationaux et des informations sur les séminaires à venir.:

    Oui, je souhaite recevoir les lettres d’information du groupe Altro, qui comprennent des mises à jour sur les sociétés, des actualités et des blogs internationaux et des informations sur les séminaires à venir.

    La situation financière de chaque client est différente, il est important pour nous de comprendre ceci avant de formuler des recommandations spécifiques. Si vous envisagez un transfert transfrontalier du Canada aux États-Unis, des États-Unis au Canada, ou si vous êtes un citoyen américain vivant au Canada, la première étape consiste à explorer les problèmes lors d’une consultation.

    CONNECTER AVEC NOUS

    MCA Cross Border Advisors Inc.

     

    @MCACrossBorder

     

    MCA Cross Border Advisors Inc.

     

    1.877.839.7111